Kinshasa : L’usage de la langue française en milieux universitaire au centre d’une conférence débat

L’ usage de la langue française dans les milieux universitaires et professionnels a été au centre d’une conférence débat ce week-end à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC).

Ladite conférence a été co-animée par deux musiciens congolais, Jean Goubal et Félix wazekwa.

Dans son intervention, le chanteur Jean goubal a invité les étudiants de l’ifasic à s’adapter à l’évolution de la langue française car elle évolue le jour au lendemain.

“Il faut aussi en faire usage, car c’est l’outil de travail des journalistes”, a t-il martelé.

L’usage de la langue française est aussi important même dans la musique. À travers cette langue, on véhicule une certaine habitude à ceux qui nous suivent, a t-il expliqué.

Constatant les difficultés que certains étudiants éprouvent quand aux signes de ponctuation, Félix wazekwa a expliqué la virgule.

La virgule, dit-il, sert à signaler le déroulement anormal de la phrase. C’est qui revient à dire que, quand on voit une virgule dansphrase, ce que cette phrase n’est pas normale.

La virgule comme tous les signes de ponctuation a deux fonctions : fonctions prosodiques et grammaticales, poursuit le chanteur , avant d’expliquer au fond la virgule.

Parmis ces fonctions prosodique, la virgule indique une pause brève, et marque la modulation montante.

Grammaticalement, la virgule sépare les éléments d’une énumération faite horizontalement, mettre en relief un mot ou groupe de mots, remplacer une conjonction de coordination dans une énumération, remplacer les parenthèses dans les incises, et enfin marquer l’inversion dans une phrase dont un élément ou plusieurs sont mis en valeur, a martelé le leader de Cultur’a Pays vie.

Gilbert NGONGA

Suivez nous:
error0

Related posts

Leave a Comment