Pour le CLC : les victoires constituent le principal acquis des manifestations.

Dans un communiqué publié ce lundi 12 mars, le Comité Laïc de Coordination (CLC) dresse un bilan de 10 victoires, depuis le début des manifestations pacifiques contre le pouvoir en place. 
« Notre première victoire est une victoire sur notre père, indique le communiqué. Pour les membres du CLC, les peurs individuelles et communes ont été bravées pour se mettre debout, crier et refuser le mode de gestion inhumain que le régime imposait à toute la nation. 
Le transfert de la peur dans le camp des dirigeants politiques, militaires, policiers et autres agents des services de sécurité constitue, d’après le communiqué, la deuxième victoire. 
La troisième victoire est d’avoir révélé l’existence des divisions au sein du pouvoir en place, et la quatrième victoire est d’avoir mis à nu un régime dictatorial qui s’acharnait à se cacher derrière une démocratie de façade. 
Pour les membres du CLC, à ce jour, les lignes bougent sur le plan politique. C’est ce qui constitue la cinquième victoire. 
« Notre sixième victoire est l’adhésion des Congolaises et Congolais à la mobilisation du Comité Laïc de Coordination”, précise le communiqué.
L’église est debout et les bergers sont constamment à l’écoute de la misère du peuple prenant la décision de l’accompagner dans la matérialisation de son être prophétique. C’est donc le septième victoire, d’après les membres du CLC. 
L’espérance têtue qui continue à mobiliser le peuple et à refuser les nombreuses manipulations et autres tentatives de le mobiliser ou de le diviser est la huitième victoire. 
« Notre neuvième victoire, ce sont nos héros de la démocratie, poursuit le communiqué. «Notre dixième victoire, c’est le rêve commun que nous partageons aujourd’hui”, clôture le communiqué du CLC. 
Fabrice Akaa

Suivez nous:
0

Related posts

Leave a Comment