Élections sénatoriales : D’autres candidats se retirent pour corruption


D’autres candidats aux élections sénatoriales de ce vendredi 14 mars se sont retirés de la course dénonçant la corruption.
Il s’agit de Steve Mbikayi et du professeur Léon Mondole, outre l’ancien premier Mabi Mulumba.
Madame Hélène Ndombe Sita s’est retirée pour des raisons de convenance personnelle, apprend-on.
Selon le député Henry Thomas Lokondo, ancien sénateur, s’exprimant sur les ondes de la radio top Congo, avec ce système de corruption, le sénat risque de ne servir à rien.
“Le sénat est une chambre des grands cadres, c’est une haute intelligence de l’État”, a martelé le député Lokondo qui dénonce ces pratiques qui ne vont pas dans le sens de faire évoluer les choses.
En effet, selon des sources concordantes, les grands électeurs, donc les députés provinciaux exigent des sommes allant à plus de 30.000 dollars américains pour donner leurs voix aux candidats sénateurs.
Des pratiques à bannir dans un pays qui se veut effectivement démocratique.
Pepeco Kinzala

Suivez nous:
error0

Related posts

Leave a Comment