Nord-Kivu: le paludisme tue 8 personnes à Masisi

Le paludisme, encore elle vient de tuer 8 personnes dans le territoire de Masisi, dans la province du Nord Kivu.
Ce, en seulement une semaine, apprend-on des sources digne de foi.
Selon les informations en notre possession, le manque de la prise en charge ses malades serait à la base de ces morts.

Pour la société civile de Masisi cela est une des conséquences de la suspension des activités de l’ONG médecin sans frontière (MSF),dans ce territoire depuis le mois de fevrier dernier.

MSF qui avait déjà repris l’ensemble de ses activité depuis le 26 fevrier 2019 selon les sources prochent de cette ONG, avait suspendu momentanément ses activité suite à l’insécurité qui prévalait dans la région et dont son personnel humanitaire et médical est la principale cible. Le dernier cas de cette insécurité, est celui de l’enlèvement, le 8 février dernier, de deux agents de l’organisation MSF/Belgique par les hommes armés.

A cet effet, la communauté de Masisi ainsi que les acteurs locaux et régionaux étaient appelés par le MSF à s’engager pour prévenir les violence à l’encontre du personnel medical et humanitaire afin d’assurer que les conditions soient réunies pour leur permettre de travaille sans inquiétude au bénéficie des populations.

PKN

Suivez nous:
0

Related posts

Leave a Comment