Littérature congolaise : Jean Claude Ntuala publie «Joseph Kasa-Vubu pionnier et père de l’indépendance»

24 mars 1969-24 mars 2019, cela fait 50 ans jour pour jour que mourrait Joseph Kasa-Vubu, 1er président de la République Démocratique du Congo (RDC).
A l’occasion de la commémoration du 50ème anniversaire de sa mort, Jean Claude Ntuala a présenté son nouvel ouvrage intitulé « Joseph Kasa-Vubu pionnier et père de l’indépendance congolaise, regard d’un enfant de l’indépendance ». Ce livre de 188 pages, subdivisé en 8 chapitres et publié aux éditions Mont de Cristal, a été présenté officiellement le week-end du 3-4 avril 2019 au Centre de documentation de l’enseignement supérieur universitaire et de recherche à Kinshasa (Cedesurk)

En effet, un célèbre écrivain a dit : « un peuple sans histoire ressemble à un arbre sans racine». La RDC ,par contre, a une histoire et comme l’histoire du Congo sera écrite par des Congolais, Jean Claude Ntuala a pris son courage à deux mains pour écrire celle de son pays dont certaines pages ont été sautées ou encore enterrées.

A travers cet ouvrage, l’auteur nous fait revisiter l’histoire de ce grand homme, qui semble être jeté dans les oublièttes.

Joseph Kasa-Vubu est l’un des pères de l’indépendance. Il a toujours été presenté comme un modèle des chefs l’Etat en Afrique. C’est le premier homme qui a inauguré la lignée des présidents en RDC.

Mais, aujourd’hui, cet important personnage n’est pas reconnu à sa juste valeur.
« Je n’ai jamais compris que ce personnage capital de l’histoire de la RDC puisse souffrir d’une incroyable abscence de reconnaissance de la part de son pays. La RDC ne reconnaît pas Kasa-Vubu à sa juste valeur», selon Jean Claude Ntuala.

Selon l’auteur du livre, certaines personnes, qui ne connaissent pas bien l’histoire de la RDC, s’amusent à brosser un tableau sombre de ce grand homme d’Etat, tout en oubliant qu’il s’est battu bec et ongles pour la liberté de son pays.

«Quand on parle de Kasa-Vubu, on entend souvent dire qu’il était “un peureux qui se laissait souvent manipuler par des occidentaux, un naïf, un non nationaliste, etc.
Cela démontre qu’on ne connaît pas bien cet homme», s’est exclamé l’auteur.

Alors pour redorer le blason terni de l’image de Kasa-Vubu, il a écrit un ouvrage qui retrace litinéraire de ce personnage, depuis son enfance jusqu’à sa mort.

Joseph Kasa-Vubu est, en effet, l’un des principaux leaders qui a mené un combat noble pour l’indépendance de ce pays.

Jean Claude Ntuala démontre aussi, dans son ouvrage, que Joseph Kasa-Vubu s’est fait remarquer comme acteur politique au milieu des années 50.

En réalité, c’est en 1939 que Joseph Kasa-Vubu qu’il se fait renvoyer du Grand séminaire de Kabwe à cause du discours qu’il a tenu à l’egard des Belges sur le droit des occupants.
En 1942, il a intégré différentes organisations qui se battaient campagne pour la liberté du Congo.
Ses ambitions politiques ont fait qu’il soit nommé président de l’ABACO où il conduira, plus tard, la délégation de son parti à la Table ronde, à Bruxelles en 1960, pour réclamer l’indépendance immédiate du Congo.

Il fut également le premier homme à faire résonner le tam-tam de l’indépendance à travers le Congo.

Ce livre permet de recadrer la position qu’occupe Joseph Kasa-Vubu en tant que père de indépendance. Il peut aussi servir de plaidoyer en faveur du président Kasa-Vubu, au regard de cette incroyable tendance à plonger, dans les oubliettes, ce personnage incontournable de l’histoire de la RDC.

Par ailleurs, l’auteur nous invite à lire attentivement cet ouvrage, qui permettra à la génération présente et future ainsi qu’à tous les peuples africains de mieux comprendre la page capitale de l’histoire politique de la RDC.

Les faiblesses de Joseph Kasa-Vubu
Au-delà de son combat pour l’indépendance, Joseph Kasa-Vubu avait aussi ses erreurs, ses insuffisances, ses pechés comme n’importe quel individu. Mais, l’auteur a voulu surpasser la personne de Joseph Kasa-Vubu pour montrer plutôt le leader et le dirigeant qu’il était.

Vie de l’auteur
Politologue de formation, Jean Claude Ntuala s’est engagé dans la littérature afin d’écrire pour son peuple mais aussi pour les peuples de l’Afrique noire.

Il écrit pour sensibiliser son peuple, pour lui faire connaître son histoire, ses valeurs culturelles afin qu’il soit libéré de l’aliénation culturelle qui lui a été infligé par les colons.

Pour ce faire, Jean Claude Ntuala a écrit plusieurs ouvrages, dont “Lettre à Kimpa Vita” publié en 2013, “Les tribulations d’un pasteur en 2015″, ” La vingt-cinquième lettre”, “Nouvelle dans un ouvrage collectif” du même titre en 2017, “Brûlons la paille” en 2018.

Princesse Iso Bomba

Suivez nous:
error0

Related posts

Leave a Comment